Federer remporte l’Open d’Australie face à Rafael Nadal après un match incroyablement serré

 

 

 

 

 

 

 

 

Roger Federer a remporté l’Open d’Australie pour la cinquième fois de sa carrière, dimanche, à Melbourne. 

Le Suisse, N.17 mondial, est venu à bout de son éternel rival espagnol Rafael Nadal (ATP 9) en cinq sets, 6-4, 3-6, 6-1, 3-6, 6-3, après 3 heures et 37 minutes de jeu.

Les deux hommes s’affrontaient pour la 35e fois, la neuvième en finale d’un tournoi du Grand Chelem. Federer n’avait plus battu l’Espagnol dans une finale de Grand Chelem depuis dix ans, à Wimbledon en 2007. Nadal menait d’ailleurs 23 à 11 dans leurs confrontations.

C’est pourtant le Suisse qui prenait le meilleur départ et empochait la première manche, 6-4. Nadal répliquait aussitôt et revenait à une manche partout (3-6).

Le troisième set offrait un festival de Federer: 6-1.

Encore une fois, Nadal revenait dans le coup et s’offrait la quatrième manche, 3-6.

Avant l’entame du cinquième set, Federer a demandé un time-out médical. Cette manche décisive commençait on ne peut mieux pour Nadal, qui faisait le break pour mener 0-2 puis 1-3, mais c’est lui qui a fini par craquer, le Suisse marquant les cinq derniers jeux du match. Federer n’a pas pu retenir quelques larmes juste après la balle de match.

Federer, 35 ans, s’était déjà imposé en 2004, 2006, 2007, 2010. Il décroche le 18e titre en Grand Chelem de sa carrière, le premier depuis Wimbledon 2012. Il améliore le record qu’il détenait déjà, devant Nadal et Pete Sampras (14).

Federer s’était arrêté pendant six mois l’an dernier pour soigner une blessure à un genou et jouait son premier tournoi officiel de la saison, avec la tête de série N.17 conforme à son 17e rang mondial.

Federer devient le deuxième joueur le plus âgé à remporter un tournoi du Grand Chelem après l’Australien Ken Rosewall.

Roger Federer ne s’attendait pas à s’imposer

« Je pense que ni Rafael ni moi ne nous attendions à être ici au début du tournoi. Et encore moins il y a cinq mois », a déclaré le Suisse.

Federer n’avait plus gagné de tournoi du Grand Chelem depuis Wimbledon 2012. Sa saison 2016 a été perturbée par des blessures. « Ces six derniers mois ont été différents pour moi. Je dois remercier mon staff de m’avoir remis en forme. »

Le Suisse retrouvait en finale son éternel rival, Rafael Nadal, qui a également connu une année 2016 difficile. « Félicitation à Rafa pour son formidable come-back. J’étais heureux de le retrouver en finale. J’aurais été content de perdre. Le tennis est un sport difficile, et s’il y avait eu match nul, j’aurais partagé volontiers le trophée avec lui. »

Nadal a félicité son adversaire. « C’est incroyable la manière dont il est revenu. Son jeu était incroyable malgré une très grande absence. C’était un grand match et Roger méritait sans doute un peu plus que moi », a reconnu, fair-play, l’Espagnol. « J’ai connu une grand mois ici en Australie. C’est la première fois que je faisais le mois complet ici et je restais aussi longtemps. J’en ai vraiment profité. L’ambiance était inoubliable. » Vainqueur en 2009, Nadal avait déjà été le finaliste malheureux à deux reprises, en 2012 et 2014. « C’est la troisième fois que j’ai cette chose », lance-t-il dans un éclat de rire en montrant le trophée du deuxième. « C’est très beau, mais je préfère le trophée du vainqueur. Je sens que je suis de retour à un très haut niveau. Je vais continuer à travailler et essayer d’avoir une très belle saison ».

 

 

 

www.lalibre.be