DERB OMAR devient un souk des objets sexuels.

Passée la première alerte d’une chasse aux vendeurs de poupées gonflables à usage sexuel importées illégalement de Chine, les vieilles habitudes ont repris le dessus et le célèbre quartier de « Derb Omar » de Casablanca réputé pour être le poumon économique de la ville, connait à nouveau une certaine fébrilité avec la vente clandestine d’objets à caractère sexuel dont les adeptes s’échangent les adresses où ils peuvent s’approvisionner, à la condition de connaître le code d’accès aux vendeurs de ces produits illicites.
Le choix des jouets cachés sous les comptoirs de magasins aux devantures respectables, reste large et va des poupées aux différentes couleurs, formes et tailles, jusqu’aux gadgets sophistiqués pour procurer du plaisir, surtout aux hommes, ainsi qu’un large éventail de crèmes, d’huiles de massage exotiques, le tout à des prix abordables.
C’est l’insistance de la clientèle attirée par ces produits qui a incité une poignée de commerçants sur place, des précurseurs dans l’importation de ce type de marchandises, à prendre le risque de s’adonner à cette activité exposée à des descentes de police à tout moment et à des poursuites judiciaires, sans parler des amendes salées.
Pour l’heure, le « business » ne s’est pas suffisamment ébruité et se déroule dans une quasi discrétion grâce au bouche à oreille, jusqu’à ce qu’un indicateur ne mette la puce à l’oreille aux responsables de la police, très fermes sur ce commerce.
source : http://www.actu-maroc.com/