Affaire Amendis: Benkirane et Hassad annoncent des mesures immédiates

benkirane-1

Le chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, et le ministre de l’Intérieur, Mohamed Hassad, ont annoncé, dimanche à Tanger, des mesures immédiates qui vont être prises et mises en oeuvre en vue de régler les problématiques liées aux factures d’eau et d’électricité en réaction aux plaintes des citoyens à ce sujet.

Au cours d’une réunion avec les acteurs politiques et élus de la ville, qui s’est déroulée en présence notamment du Wali de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, M. Benkirane a précisé que ces mesures répondent aux revendications de la population de Tanger et d’autres villes du nord du Royaume visant une révision spécifique des factures du mois de juillet et d’août derniers qui ont poussé les personnes concernées à manifester leur objection et mécontentement dernièrement.

Les mêmes mesures répondent à la volonté des personnes concernées pour remédier aux dysfonctionnements à l’origine de la hausse des factures, a ajouté M. Benkirane, faisant savoir que plus de 8.900 factures ont été traitées jusqu’à présent, le reste étant en cours de traitement.

Et d’ajouter que le Roi Mohammed VI a donné ses instructions au gouvernement pour trouver des solutions pratiques et durables suivant un constat de terrain et une étude minutieuse de la situation afin de répondre aux revendications de la population de la région, notamment les catégories à revenu limité et mettre fin aux anomalies à l’origine de la hausse des factures et qui sont essentiellement liées à l’élément humain et à des difficultés techniques rencontrées par la société délégataire chargée de la distribution d’eau potable et d’électricité et de l’assainissement liquide.

Le chef du gouvernement a, d’autre part, exhorté les élus et les acteurs de la société civile à communiquer avec les citoyens conformément au devoir de citoyenneté et à la responsabilité qui leur incombent, et ce afin d’éclaircir les mesures prises et remplir leur rôle en matière de suivi de la mise en oeuvre des dispositions prises en faveur des citoyens.

La communication et le dialogue restent par conséquent de mise, a insisté M. Benkirane, soulignant que le problème en question peut être résolu par le biais de mesures techniques précises qui donneront, sans nul doute, des résultats qui tiennent compte des intérêts de la population, de la ville et de la région dans son ensemble.

De son côté, le ministre de l’Intérieur a indiqué que les commissions spéciales chargées d’examiner les plaintes ont conclu que les problématiques ayant poussé certains citoyens à protester vont être réglées sur la base de mesures pratiques et techniques, en considération des intérêts des catégories sociales concernées et ceux de l’économie de la région qui jouit d’un intérêt particulier de la part du Roi Mohammed VI, comme en témoignent les projets de développement socio-économique lancés dans la région.

Le ministre a, de même, appelé à faire valoir la concertation et le dialogue pour régler l’ensemble des problèmes liés à la facturation de l’eau et de l’électricité, et ce dans l’intérêt de la ville de Tanger, de la société et de son développement durable.

Lors de cette réunion, les différentes interventions ont souligné la nécessité de fédérer l’ensemble des efforts pour redresser la situation et corriger les dysfonctionnements constatés, sous la supervision des autorités locales et de l’autorité délégante de la gestion de la distribution d’eau potable et d’électricité et de l’assainissement liquide à Tanger, pour garantir des services de qualité à la hauteur des attentes des citoyens.